L’accompagnatrice de 37 ans a été inhumée hier à Lommel

LOMMEL

Une église pleine à craquer, mais également remplie d’émotion, ce mardi, à Lommel, afin de dire un dernier au revoir à Veerle Vanheukelom, la collaboratrice administrative de l’école ’t Stekske décédée à 37 ans. Une foule si nombreuse que la police locale a dû fermer la rue devant l’église.

Des centaines de personnes étaient présentes lors de cette cérémonie de plus d’une heure et demie. Les discours se sont succédé, plus émouvants les uns que les autres. Les paroles dessinent une personnalité joviale, attachante, prête à tout pour aider son prochain. “Maman, pourquoi devais-tu déjà partir ? Je voulais être pour toujours à tes côtés” , a sangloté la petite Karen, 10 ans, accompagnée de son frère Joeri, 8 ans.

De petits bouts de chou qui étaient tout pour cette mère de 37 ans, décrite comme une “personne de confiance” par la communauté scolaire de Lommel Kolonie. “Son cœur était ouvert pour tous. Tu étais capable de sécher des larmes rien qu’avec une boutade. Tu avais des projets. Le fitness, la natation et mener une vie saine étaient tes priorités. Mais au sommet de la liste de tes préoccupations figuraient avant tout tes deux petits trésors et ton charmant mari. Lorsque tu parlais d’eux, tes yeux scintillaient.”

Demain, émotifs s’abstenir également à l’occasion de la cérémonie en l’honneur de l’ensemble des victimes lommelloises. 9.000 personnes sont attendues à la Soeverein Arena, à l’intérieur, où l’on pourra faire rentrer quelque 5.000 personnes, qui pourront voir les cercueils. Des écrans géants seront également installés pour que 4.000 autres puissent se joindre au moment de recueillement.

Pour rappel, le Roi et la Reine seront présents, ainsi qu’Elio Di Rupo et des membres de la famille royale néerlandaise.

Quant aux autres victimes blessées venant d’Heverlee, certaines pourront bientôt retourner en cours. Mais ce jeudi, les portes de l’école resteront closes, à l’occasion des obsèques des sept victimes venant de ce petit village du Brabant flamand.



© La Dernière Heure 2012