Les enfants rapatriés seront d'abord transportés à l'UZ Louvain

BRUXELLES Les quatorze enfants rapatriés de Suisse vendredi seront pris en charge en première instance par l'hôpital universitaire de Louvain (UZ Louvain) pour des soins complémentaires. L'UZ Louvain a indiqué attendre neuf écoliers de Heverlee et cinq de Lommel. L'information a été confirmée par le Centre de crise des affaires intérieures. L'UZ Louvain met tout en oeuvre pour "offrir les meilleurs soins aux enfants blessés". L'hôpital demande aux médias de respecter la tranquillité des enfants et de leur famille, tant à leur arrivée à l'hôpital que lors de leur séjour dans l'établissement.

Une conférence de presse sera organisée au début de la semaine prochaine. L'hôpital ne répondra à aucune question d'ici là.

Peter Mertens, attaché de presse du Centre de crise des affaires intérieures, confirme que les quatorze enfants blessés seront d'abord pris en charge à Louvain. "Là, ils disposent de toute une gamme de soins médicaux et psycho-sociaux." Plus tard, selon leur état de santé et en tenant de compte de la volonté des parents, il sera possible d'envisager de les transférer dans un hôpital régional.

Quatre patients, deux originaires de Lommel et deux d'Heverlee, sont encore hospitalisés en Suisse jusqu'à ce que leur situation permette un déplacement. L'un se trouve dans l'hôpital universitaire de Berne et devrait rentrer d'ici la fin du week-end.

Les trois autres sont à l'hôpital universitaire de Lausanne. Deux des trois écolières sont toujours dans le coma. La troisième s'est réveillée et est capable de communiquer avec son entourage.

Les dépouilles des vingt-huit victimes de l'accident d'autocar à Sierre avaient quitté deux par deux l'aéroport de Melsbroek où elles avaient été rapatriées vendredi à 10h30 dans deux avions C-130 de l'armée belge.

Une courte et discrète cérémonie d'hommage s'est tenue après l'atterrissage, sans représentant officiel ni famille. Les dépouilles seront ensuite chargées deux par deux dans des corbillards. Ceux-ci se rendront, sous escorte policière, vers Lommel, Heverlee et Aarschot.

"L'objectif est de procéder à ce déplacement le plus vite possible", indique le Centre de crise des affaires intérieures.
Les communes, en concertation avec les familles des victimes, organiseront les funérailles des victimes dans les prochains jours.

Quatorze enfants blessés (cinq de Lommel et neuf d'Heverlee) seront par ailleurs rapatriés en Belgique vendredi dans six vols médicaux. "A leur arrivée, ils seront conduits en ambulance vers des hôpitaux, où ils continueront à recevoir des soins médicaux", précise le Centre de crise.

Quatre enfants dans un état plus sérieux sont toujours hospitalisés en Suisse.

Trois se trouvent à l'hôpital universitaire de Lausanne tandis que le quatrième est à l'hôpital universitaire de Berne.

Des grosses séquelles pour les trois enfants grièvement blessés

RTL a annoncé que l'un des trois enfants qui était dans le coma sera tétraplégique. Les deux autres vont devoir subir d'importantes interventions chirurgicales au niveau du visage.

La jeune Belge admise à l'hôpital de Berne va "relativement bien"

La jeune Belge, héliportée à Berne après le dramatique accident de d'autocar survenu mardi soir dans la localité suisse de Sierre, est toujours soignée à l'Hôpital de l'Ile.

Elle se porte "relativement bien" étant donné les circonstances, a déclaré vendredi le porte-parole de l'établissement, Markus Hächler, à l'agence ATS. Cette jeune fille a subi des fractures complexes. La durée de son hospitalisation à Berne reste indéterminée, a encore précisé M. Hächler.

© La Dernière Heure 2012