Faits divers

La journée de deuil national a été fixée à ce vendredi. Une minute de silence sera respectée dans les écoles

BRUXELLES Il n'y aura pas de rapatriement de corps de victimes de l'accident de Sierre ce jeudi soir, a fait savoir le porte-parole du Premier ministre Elio Di Rupo.

Un avion de transport militaire C-130 avec des cercueils quittera l'aéroport de Melsbroek pour Sion (Valais) jeudi à 17h00, mais il ne pourra plus revenir dans la soirée. L'appareil ne peut en effet pas décoller de l'aéroport de Sion après la tombée de la nuit.

Il n'est toutefois pas impossible que l'Airbus transportant des familles revienne encore ce jeudi soir de Genève, a-t-on précisé à même source. Quant aux blessés, trois d'entre eux sont toujours intransportables.

Sur les 20 autres blessés, 3 rentrent en voiture avec leur famille et 3 rentrent via un vol de ligne de SN Brussels Airlines ce jeudi dans l'après-midi. Les autres enfants rentreront par avion médicalisé, a indiqué la ministre de la Santé Laurette Onkelinx.

La ministre de l'Intérieur Joëlle Milquet a pour sa part précisé qu'il y aura sans doute des chapelles ardentes à Lommel et à Louvain mais que les décisions à ce sujet doivent encore être prises en accord avec les familles et les autorités locales.

Le Premier ministre a souligné que le gouvernement est à la disposition des familles. "Nous ne nous substituons pas aux familles. Il leur appartiendra de décider ce qu'elles veulent en collaboration avec les autorités locales".
Enfin, le gouvernement a fixé la journée de deuil national à demain vendredi. A cette occasion, une minute de silence sera observée dans tout le pays à 11 heures.


Tragédie de Sierre: une minute de silence dans les écoles

Toutes les écoles francophones seront invitées à observer une minute de silence vendredi à 11 heures du matin en hommage aux victimes de l'accident de car de Sierre, à leurs familles et à leurs proches, a-t-on appris auprès du cabinet de la ministre de l'Enseignement obligatoire Marie-Dominique Simonet.

Une circulaire partira jeudi pour proposer ce moment de recueillement aux écoles de tous les réseaux, a décidé la ministre, après s'être concertée avec son homologue flamand Pascal Smet.

Il s'agit d'un geste de solidarité envers les victimes et leurs proches, ainsi qu'envers la Communauté flamande, pour cet accident qui touche "toute la Belgique", précise-t-on au cabinet Simonet.

© La Dernière Heure 2012