Faits divers

Deux hooligans d'Anderlecht ont été condamnés le 10 avril dernier à de la prison avec sursis par le tribunal correctionnel de Bruxelles, a rapporté mercredi le parquet. Un troisième a obtenu la suspension du prononcé. 

Ils avaient été mêlés à une tentative de confrontation avec des supporters du PSG en 2013 et à des échauffourées avec des fans de Tottenham en 2015. En octobre 2013, la police avait obtenu des informations selon lesquelles les noyaux durs d'Anderlecht et du Paris Saint-Germain comptaient s'affronter en prélude au match de Ligue des champions qui avait vu Zlatan Ibrahimovic offrir un récital au public du Stade Constant Vanden Stock. Des supporters bruxellois avaient pu être interceptés à Zellik à quelques heures du coup d'envoi, tandis que l'essentiel des hooligans parisiens avaient été arrêtés administrativement place Flagey à Ixelles.

Deux ans plus tard, à la veille d'un match de Ligue Europa cette fois, la confrontation entre fans anderlechtois et de Tottenham n'avait pas pu être évitée. Les deux camps s'étaient affrontés square de l'Aviation à Anderlecht, non loin de la gare du Midi. Des Anglais avaient été blessés et un café détruit.

Au final, trois suspects ont été cités devant le tribunal correctionnel. D.D., 49 ans, a écopé de 15 mois avec sursis pour sa participation aux deux faits. G.D., 39 ans, a été condamné à 18 mois avec sursis pour les incidents contre Tottenham. W.O., 37 ans, impliqué lui dans le premier dossier uniquement, a obtenu la suspension du prononcé.

Tous les trois ont déjà été condamnés à des peines administratives dans le cadre de la loi Football, précise le parquet.