Faits divers Dans l’ombre et la discrétion, l’enquête sur la "piste de la manipulation" se poursuit.

Il y a trois mois, le 15 février, la juge en charge du dossier des tueries du Brabant autorisait la remise en liberté de l’ancien gendarme François Achten. Autre ex-enquêteur de la cellule Delta, Philippe Vermeersch était sorti de prison trois jours plus tôt. Les deux sont suspectés d’avoir enfumé l’enquête en 1986, en manipulant les objets trouvés en aval de Ronquières dans le canal Bruxelles-Charleroi.

Hier, le conseil de François Achten confirmait avoir déposé devant la chambre des mises en accusation de Mons une demande de devoirs complémentaires relatifs à un incident curieux survenu alors que son client était incarcéré à Louvain.

(...)