Faits divers Michel Libert veut venir en aide au Portugal à des jeunes en "mal-être".

Michel Libert est beaucoup cité dans le dossier des tueries du Brabant (28 assassinats dans les années 1980, 0 arrestation).

Encore l’an passé, un témoin X lançait de nouvelles accusations. "Cette fois, c’est sûr", affirmait-il en mai 2018 : le Géant, c’était Libert.

Que devient Libert ? Un an après, nous le retrouvons sur un projet curieux : Michel Libert voudrait lancer "un projet au Portugal de réinsertion pour jeunes en mal-être". De l’aide aux jeunes ? D’aucuns penseront que cela cache quelque chose : quoi ?

(...)