Après l'incident qui avait fait deux blessés dans les rangs des policiers, une enquête avait été ouverte pour identifier les personnes impliquées. Une perquisition avait été exécutée à Anderlecht le mercredi 23 septembre au domicile du suspect, qui n'était alors pas présent.

Un jeune de 17 ans avait également été arrêté juste après les faits. Le juge de la jeunesse avait décidé de placer le suspect mineur dans une institution ouverte.

La zone de police de Bruxelles-Nord (Schaerbeek-Evere et Saint-Josse-ten-Noode) envisage de se constituer partie civile contre les suspects de l'incident afin de soutenir son personnel.

Pour rappel, à la suite des faits, le parquet de Bruxelles avait expliqué qu'une patrouille de police verbalisait une infraction au code de la route quand elle a été provoquée par le jeune mineur. Les policiers ont alors voulu procéder au contrôle de son identité. Le mineur en question a appelé des gens du quartier à lui venir en aide. Les agents avaient réussi à interpeller le suspect, mais avaient été blessés dans la mêlée.