"Joseph McKinnon, 60 ans, a été retrouvé mort dans son jardin" samedi matin et son corps "ne présentait aucun signe de traumatismes, sa mort semblant naturelle", ont indiqué la shérif et le responsable médico-légal du comté d'Edgefield dans un communiqué, diffusé par la presse locale.

En enquêtant sur ce décès, la police a découvert sur les lieux un autre cadavre, celui de Patricia Dent, 65 ans, dans une tombe qui venait d'être creusée.

Les autopsies réalisées lundi ont conclu que M. McKinnon était mort d'une crise cardiaque tandis que Mme Dent avait été assassinée par strangulation.

Selon les autorités M. McKinnon a attaqué Mme Dent à l'intérieur de la maison, puis il l'a ligotée et enveloppée de sacs-poubelle avant de la placer dans la tombe qu'il venait de creuser.

C'est en recouvrant la tombe de terre que M. McKinnon a eu une attaque cardiaque.

Les motifs du meurtre restent pour le moment inconnus.