L'incident s'est déroulé mercredi dernier et rappelle une nouvelle fois toutes les tensions que peut engranger la crise sanitaire. Un client mécontent a en effet jeté son chariot dans les jambes d'un employé du Colruyt de Saint-Trond, quand celui-ci lui a demandé de le désinfecter.

Il a ensuite attendu la fin de la journée de travail de l'employé pour l'agresser sur le parking. Il a d'abord lancé des pierres sur son véhicule, avant de lui donner un coup de poing en pleine figure quand il est sorti pour regarder les dégâts. L'agression a été filmée par les caméras de surveillance et les images ont été transmises à la police.

Pour le syndicat flamand ACV Puls, c'est l'incident de trop. "Nous devons rappeler à l'ordre des clients presque tous les jours car ils ne respectent pas les mesures corona", regrette-t-il auprès de nos confrères de HLN.

L'ensemble du personnel a donc décidé d'arrêter de travailler pendant 2 minutes ce jeudi, ce manière symbolique. "Ce n'est pas un cas isolé", insiste Frank Convents d'ACV Plus. Il demande que des mesures fortes soient prises. "Dans les autres magasins Colruyt aussi, il y a de plus en plus de cas d'agressions verbales et physiques. Le personnel a peur de s'adresser aux clients."