Faits divers "Je ne voulais pas perdre ma femme. Alors même mon chef de parti n’a pas été mis au courant."

Dans son édition du 6 juin 2019, la DH, côté francophone, a pu révéler la mésaventure survenue à deux politiciens flamands. Au hasard d’une enquête judiciaire, il est apparu qu’un bourgmestre et un député au Parlement flamand, dont les identités n’ont pas et ne seront jamais divulgués, ont fréquenté une call-girl assez connue dans le nord du pays, et peut-être été filmés à leur insu lors de rendez-vous coquins.

Bjorn Maeckelbergh, notre confrère du Het Laatste Nieuws, a pu interroger le bourgmestre. Son récit est une leçon : comment un couple survit-il à pareille épreuve ? "Quand j’ai reçu ce SMS, confie le bourgmestre , ma première pensée a été : ‘Je ne veux pas perdre ma femme’".

(...)