La nouvelle est venue assombrir encore davantage le moral des défenseurs de la biodiversité et des animaux : vendredi matin, le cadavre d’un loup a été retrouvé sur le bord d’une route à Hechtel-Eksel, dans le Limbourg. Il s’agit très vraisemblablement d’un des quatre louveteaux nés en Belgique au mois de mai et dont les parents sont August et Noëllia, le couple résidant dans le Limbourg depuis l’année passée.

Pour rappel, il s’agit de la toute première portée de louveteaux nés en Belgique depuis près de 150 ans.

"Les collisions représentent une menace pour les loups partout en Europe. Dans le Limbourg, il s’agit du deuxième cas recensé, après celui du mâle Roger à Opoeteren en 2018. D’innombrables sangliers ont connu le même sort dans la région. C’est le signe clair qu’une meilleure connectivité est nécessaire pour les animaux", a réclamé le WWF Belgique sur sa page Facebook.

La carcasse du loup a été prise en charge par le Natuurhulp Centrum, un centre de revalidation pour la faune sauvage situé à Opglabbeek, dans le Limbourg également. Une enquête sera effectuée pour déterminer plus précisément la cause du décès. Le refuge a publié vendredi une vidéo prise sur les lieux de la collision et dans laquelle l’association insiste, comme le WWF Belgique sur la nécessité de prévoir des infrastructures permettant aux loups et aux autres animaux de traverser la route en toute sécurité.