Faits divers

La folle course-poursuite s'est achevée à Bonneville, en fin d'après-midi. Le suspect a été placé en garde à vue pour refus d'injonction, entrave méchante à la circulation, rébellion armée.

Un fou du volant a donné des sueurs froides à plusieurs automobilistes et à des patrouilles de police, lundi en fin de journée, dans le Namurois. Il a finalement pu être interpellé par la police de Namur, au terme d’une course-poursuite qui a vu le suspect emboutir plusieurs véhicules de quidams qui circulaient sur la N4 Ciney-Namur et sur la N90 Namur-Andenne.

Deux véhicules de police, qui tentaient de ramener le fuyard à la raison, ont également été endommagés par les coups de folie de cet automobiliste.

Tout a commencé en fin d’après-midi au cours d’un contrôle de police banal, mené par la police fédérale de la route, sur la N4, à hauteur de Naninne (Namur). Le conducteur s’y est soustrait, engageant la police de la route sur ses traces. L’homme a poursuivi sa route en direction de Jambes. L’arrivée en renfort de la zone de police de Namur n’a pas modifié ses desseins : il a bifurqué sur la N90 en direction d’Andenne, où la zone de police des Arches est venue s’ajouter au nombre des patrouilles lancées à ses trousses.

Le fuyard n’avait aucune intention de se laisser appréhender : coups de volant, coups d’accélérateur, conduite extrêmement dangereuse. Il a heurté plusieurs voitures de quidams qui circulaient tranquillement ainsi que deux véhicules de police.

Il a finalement pu être neutralisé et appréhendé à hauteur de Bonneville (Andenne), par une patrouille de Namur. Placé en garde à vue, il sera présenté à un magistrat, mardi, au palais de justice de Namur. Un dossier a été ouvert pour refus d’injonction, entrave méchante à la circulation, rébellion armée.

Ses premières explications font état d’un état second lié à des soucis de garde d’enfant. Il n’était, selon les premières constatations, sous l’influence ni d’alcool, ni de produits stupéfiants.