Le hijab comme déguisement. En slip et soutien-gorge. Et des vêtements à poches cousues. Deux arrestations

BRUXELLES Selon des infos obtenues dans la communauté, un gang spécialisé dans l’attaque de commerces exploités précisément par des commerçants issus de celle-ci, sévit depuis quelques semaines dans la Région bruxelloise. Après plusieurs faits, ces petits commerces, qui redoutent la période des fêtes, sont alertés.

L’information est confirmée dans les milieux policiers. Les vols sont commis par des hommes et surtout des femmes gitans, au nombre de sept, qui utilisent le hijab , le voile, pour se travestir en musulmanes tout en cachant le visage.

Deux suspects ont été interceptés par la police de Bruxelles-Capitale-Ixelles après une agression cette fois dans la boulangerie de la place Peter Benoît, tenue par M. Imad Zaki. “En effet, nous avons été braqués par de faux musulmans, un gang de fausses musulmanes” , confirme M. Zaki, de la boulangerie Au Craquelin.

Autre victime du gang, cette bijouterie du quartier Marie-Christine, à Laeken. Et d’autres.

Le modus varie peu. À un moment, pour distraire ou retenir le commerçant, le retarder ou l’empêcher d’alerter la police, l’une des femmes se dévêt et s’exhibe en slip et soutien-gorge. C’est après cette dernière agression que deux des sept auteurs ont été appréhendés, en grande partie, d’ailleurs, grâce à M. Zaki qui a couru après ceux des suspects qui n’avaient pas pris la fuite à bord du véhicule qui les attendait pas loin. Ce véhicule de fuite n’est pas retrouvé. Les témoins le décrivent : peut-être une VW Passat, en tout cas jaune, plaques jaunes et le volant à droite, ce qui fait penser à la Grande-Bretagne.

M. Imad Zaki, dont la boulangerie sent si bon le bon pain, raconte que ces gens se sont introduits en couples dans son commerce, bras dessus bras dessous. L’un des sept, un homme, lui a commandé un gâteau au chocolat, puis un autre aux fruits… et Imad le servait quand il s’est aperçu que les six autres dont cinq femmes, usant d’une technique unique, étaient en train de vider ses rayons.

Leur stratagème est celui-ci : tous sont équipés de vêtements spéciaux pourvus de multiples grandes poches cousues.

Alors, comme au fameux jeu télé de Fort Boyard , l’autre homme, qui n’a pas de vêtements à poches, est là uniquement pour s’emparer de tout ce qui se trouve à portée de main – pots de confiture, magnum de Nutella, biscuits fins, petites friandises diverses, Fruitella, Mentos, chips, etc. – et les distribuer aux quatre femmes. Le hijab est un moyen de déguisement.

Imad Zaki : “Ils m’ont vraiment abusé. J’étais persuadé d’avoir affaire à des musulmans, ce qu’ils ne sont pas : ce sont des Gitans.” Les deux appréhendés, un homme et une femme, ont été conduits au commissariat. L’agression date du week-end. Aucun nouveau fait n’a été signalé. Pas d’arme exhibée.



© La Dernière Heure 2009