Une perquisition à son domicile a permis de retrouver cette arme qui s'est avérée factice, indique dimanche le parquet de Tournai. Les faits se sont déroulés samedi soir à Comines, peu après 23h00, à l'issue du match de football entre la Belgique et la Russie. La rencontre était retransmise dans plusieurs cafés de la commune.

Au terme du match, les spectateurs se sont retrouvés dans la rue. Pour une raison actuellement indéterminée, un individu qui semblait être en possession d'une arme de poing a menacé des passants.

A la suite d'un vent de panique, la police de Comines-Warneton a très rapidement dépêché sur les lieux deux patrouilles. Entretemps, l'individu s'était réfugié chez lui. La police a alors forcé la porte de son domicile et a réussi à maîtriser l'individu sans effusion de sang.

La venue d'un maître-chien et la fouille du bâtiment a permis de retrouver l'arme dans le fond du jardin. Il s'agissait d'une réplique d'une arme à feu, un pistolet de type 'air soft'.

L'homme de 46 ans a été privé de liberté. Ce dossier n'a pas été mis à l'instruction et restera au niveau de l'information auprès du parquet de Tournai-Mons, indiquait dimanche Olivier Witvrouw, substitut du procureur du roi.