Dimanche, la police néerlandaise a arrêté un certain Donny M., suspecté d'avoir enlevé et tué Gino, 9 ans. Le corps sans vie du petit garçon a été retrouvé samedi à proximité d'une habitation incendiée de Geleen (Pays-Bas), grâce aux informations fournies par le suspect.

La nouvelle de l'arrestation de Donny M. a rapidement été confirmée dans les médias, sans que son nom famille ne soit donné. Rapidement, des internautes ont cherché à découvrir qui était exactement le suspect, sur base des informations le concernant dévoilées dans la presse. Une véritable chasse aux sorcières s'est mise en route, menant notamment à des menaces de mort à l'encontre d'un jeune homme de Geleen, prénommé lui aussi Donny, mais n'ayant rien à voir avec la mort de Gino, rapporte le site néerlandais AD.

Des photos de ce "mauvais" Donny ont été diffusées sur plusieurs réseaux sociaux, affirmant qu'il était le suspect arrêté par la police. Le jeune homme, âgé de 24 ans, et sa famille ont été harcelés en ligne. "J’ai même reçu des messages disant que mon fils devrait être aspergé d’acide chlorhydrique et découpé en morceaux", raconte la maman de Donny à nos confrères néerlandais. Les choses auraient pu mal tourner, s'inquiète l'habitante de Geleen: "Imaginez que les gens aient pris les choses en main et que mon fils ait été battu".

Au vu des risques potentiels de cette méprise, la police du Limbourg a mis les choses au clair. "Sur les réseaux sociaux, des noms et des photos d'une personne qui serait liée à la disparition de Gino circulent. Il ne s'agit pas du suspect dans cette affaire. Nous vous demandons de retirer directement ces images et de ne pas les partager", écrit la police, rappelant que le Donny M. arrêté dans le cadre du dossier est un homme de 22 ans.