Une cour d'appel a confirmé dimanche à Dubaï la peine contre un couple britannique accusé de s'être embrassé en public


DUBAI Une cour d'appel a confirmé dimanche à Dubaï la peine d'un mois de prison qui avait été prononcée en première instance contre un couple britannique accusé de s'être embrassé en public.

Ayman Najafi et Charlotte Adams, qui ont tous deux entre 20 et 30 ans, ont été arrêtés en novembre dernier lorsqu'une femme des Emirats les a accusés d'avoir échangé un baiser passionné dans un restaurant où elle dînait avec sa fille.

Ils ont été inculpés de comportement inapproprié et de consommation illégale d'alcool.

Ayman Najafi et Charlotte Adams ont simplement échangé une bise sur la joue pour se saluer et «n'ont jamais eu l'intention de violer la loi», avait déclaré leur avocat Khalas al-Hosany lors d'une audience précédente.

En appel dimanche, le juge Iysar Fouad les a une nouvelle fois reconnus coupables et a maintenu les peines prononcées en première instance, à savoir un mois de prison et une amende de 1.000 dirhams (environ 200 euros) chacun. Ils seront expulsés après avoir purgé leur peine.

Le couple a maintenant 30 jours pour faire appel de ce jugement auprès d'une juridiction plus élevée.

D'après leur avocat, Ayman Najafi et Charlotte Adams n'entretiennent pas de relation amoureuse mais ils se connaissaient avant de se retrouver à Dubaï, où le jeune homme travaillait pour une entreprise d'études de marchés et où la jeune femme était en visite.

© La Dernière Heure 2010