Les responsables du zoo ont estimé que c’était le seul moyen de protéger ses visiteurs

Cette semaine, les zoos européens ont été confrontés à une vague de décès tragiques. Après la mort de Vince, un jeune rhinocéros blanc tué pour sa corne par des braconniers à Thoiry (France) et le décès du petit ours polaire nommé Fritz au zoo de Berlin, un nouveau pensionnaire a perdu la vie dans des circonstances tragiques. Il s’agit de Tips, femelle mi ours brun mi ours polaire, qui a été abattue au zoo d’Osnabruck, dans le nord de l’Allemagne après s’être échappée de son enclos. La décision a été prise dans le but de protéger les visiteurs du zoo, qui se sont réfugiés dans la maison des singes le temps de l’incident.

Tips résidait dans le parc animalier avec son frère Taps, hybride lui aussi. Ce dernier a pu être maintenu à l’intérieur par un gardien de l’établissement. À l’extérieur, Tips était passée devant les lions et se dirigeait vers l’enceinte des flamants roses lorsqu’elle a été abattue.

Cet après-midi-là , 4.000 personnes étaient présentes au zoo pour admirer les différents spécimens. Les deux ours étaient particulièrement appréciés du public. Pour leur sécurité, les promeneurs ont été évacués de la zone et menés en lieu sûr le temps que Tips soit maîtrisée.

Malheureusement, c’est le fusil de chasse qui a été choisi, plutôt que le pistolet tranquillisant. Les responsables du zoo ont expliqué qu’il n’avait pas eu d’autre choix car un sédatif aurait mis vingt minutes avant d’agir.

Un membre de la PETA, Peter Höffken, a quant à lui fustigé cet incident en disant que Tips "voulait simplement être libre et elle l’a payé de sa vie".

La police locale a quant à elle approuvé la décision, selon elle nécessaire à la protection du public.

lukaku
© AP