Faits divers L’incroyable mésaventure d’un couple de Belges parti pour des vacances de rêve dans ce paradis sur terre.

"On ne s’offre pas un séjour au Club Med aux Bahamas pour revenir défiguré", soupire Antoine qui se débat depuis l’an passé avec le célèbre voyagiste au trident pour obtenir réparation. "On nous mène en bateau."

Avec Judith, Antoine, 48 ans, en avait rêvé, de ces vacances à Turks et Caikos, dans l’ïle de Providenciales et au Club Med Turkoise niché dans Grace Bay, l’une des plus belles plages du monde. "C’est effectivement le paradis. Eau turquoise, coraux et sable blanc : une carte postale." Coraux, sable blanc et parasols…

Passons sur l’accueil à l’arrivée le samedi soir qui, après trois avions et 18 heures de vol, ne fut selon eux "vraiment pas à la hauteur".

Le pire était à venir.

Dimanche matin, première des 12 journées annoncées. Les transats de la piscine. "On y était depuis 20 minutes." Judith allait bouquiner. Antoine étendait les doigts de pied en éventail. "J’étais près du parasol. Comme un pacha. Je m’endormais."

Que s’est-il passé ? (...)