Papa d'accueil, il a violé pendant deux ans la petite fille qui lui avait été confiée

HUY 5 ans de prison assortis d'un sursis partiel, c'est le jugement rendu part le tribunal correctionnel de Huy dans un odieux dossier de pédophilie. En 2002, Jean-Claude et sa femme obtiennent la garde d'une petite fille de 12 ans qui venait d'être retirée à ses parents. Et, loin de trouver un peu de quiétude dans sa famille d'accueil, la petite fille y a vécu un terrible cauchemar. Sans cesse harcelée par le fils du couple, la petite victime a préféré se taire. Elle craignait de retourner en institution.

Mais, le cauchemar a vite pris une dimension écoeurante. Deux années durant, la petite victime a été érigée au rang de vulgaire objet sexuel par son papa d'accueil bien décidé à lui faire son éducation sexuelle. Ce père aveugle n'a rien épargné à cette petite fille qui avait déjà souffert dans sa première famille. Fellations et sodomies étaient autant de pratiques qui lui étaient imposées par celui qui aurait dû être son protecteur. Ce dernier à l'audience comme d'ailleurs durant toute l'enquête n'a jamais exprimé le moindre regret et a avoué platement les multiples scènes de viol qui lui étaient reprochées.

Quant à la mère d'adoption, il s'est avéré qu'elle n'avait pas connaissance des élans pédophiles de son mari. Le couple est aujourd'hui séparé et la petite victime reste confiée à la garde de cette mère qui a tout de suite cru la petite fille lorsqu'elle lui a fait part de l'attitude de Jean-Claude. Reste que cette jeune adolescente conserve de lourdes séquelles psychologiques de ces deux années de calvaire. Aucune tendance à l'affabulation n'a été perçue dans son chef. Toujours gouvernée par la crainte d'être à nouveau placée en institution, elle allait même jusqu'à minimiser les faits. Des éléments qui ont convaincu le tribunal de prononcer une peine forte.



© La Dernière Heure 2006