Il a été reconnu coupable d'avoir produit et diffusé et des contenus pédopornographiques, en abusant notamment de sa propre fille. L'enquête a débuté en 2014 lorsque la police de l'Etat australien du Queensland a mis la main sur 176 images pédopornographiques, partagées sur un forum russe, qui présentaient une enfant de moins de 7 ans brutalement abusée.

Quatre ans plus tard, les investigations ont mené les enquêteurs australiens à une adresse IP en Belgique.

La police judiciaire fédérale est quant à elle parvenue jusqu'à un profil Facebook sur lequel la victime était visible. Celui-ci appartenait à un Ukrainien résidant illégalement en Belgique avec sa femme et sa fille. Sur son ordinateur, plus de 100.000 fichiers à caractère pédopornographique ont été découverts.

Le ministère public avait requis 12 ans de prison et 10 ans de mise à disposition à l'encontre du prévenu. La défense avait elle plaidé une peine assortie d'un sursis probatoire partiel.