Un policier travaillant à Liège a été placé sous protection en début de semaine après avoir reçu via son compte Facebook des menaces de mort de la part de Tarik Jadaoun, un Verviétois parti en 2014 en Syrie pour y faire le djihad, rapportent plusieurs médias jeudi et vendredi. Le policier a été alerté lundi soir qu'il faisait l'objet de menaces de la part du djihadiste également connu sous le nom d'Abou Hamza Al-Belgiki. Ce dernier s'est déjà illustré par le passé par des menaces similaires et avait annoncé qu'il allait "détruire" la Belgique.

Il s'en est cette fois pris à un policier, une des cibles privilégiées des djihadistes. La victime de ces menaces, prise très certainement au hasard, bien qu'originaire de la même région de Jadaoun, a rapidement alerté sa hiérarchie qui, selon l'Avenir, a décidé de le placer sous protection.