Selon nos infos, un aspirant policier a été victime d'une violente agression dans la nuit de jeudi à vendredi à Anderlecht. Il était 00h30 lorsque le policier s'est rendu dans un night shop situé chaussée de Mons. Le policier est alors en civil. Il ne travaille pas. Lorsqu'il entre dans le commerce, il entend quatre jeunes critiquer sévèrement la police. Les insultes fusent. Le policier décide d'intervenir face à ces propos choquants. Il se présente aux jeunes en tant que policier. Il le regrettera rapidement. Les jeunes ne comprennent pas de quoi il se mêle et l'agressent. Ils le frappent à plusieurs reprises avant de le déshabiller. Ils le mettent nu, le lynchent, le tabassent et le laissent pour mort sur le trottoir. Les personnes lui ont également volé plusieurs effets personnels.

Le magistrat et porte-parole du parquet de Bruxelles, Denis Goeman, nous confirme les faits : "Une enquête a été ouverte pour des faits de vol avec violence en bande la nuit. Une qualification initiale de traitement dégradant a également été retenue. Les suspects n'ont pas encore été identifiés à ce stade mais de nombreux devoirs d'enquête sont en cours. La victime a pu quitter l'hôpital malgré les blessures qui sont les siennes. Afin de ne pas nuire à l'enquête, aucun autre commentaire ne sera donné", termine le magistrat Denis Goeman.

Sur place, l'agression a laissé un nombre important de traces de sang. Le policier a pu être secouru grâce à l’intervention d’un témoin passé par là. Il a immédiatement prévenu la police qui est arrivée à temps pour secourir l’aspirant policier laissé pour mort sur le trottoir.