Un policier philippin a accidentellement été tué par un coq qui portait une lame attachée à la patte, lors d'une opération de police menée contre un combat de coqs illégal, ont annoncé mercredi des responsables.

Christian Bolok, le chef de la police de la ville de San Jose (nord), à environ 480 kilomètres au sud de Manille, a été transporté d'urgence à l'hôpital après l'incident de lundi, mais a été déclaré mort à son arrivée.

Il dirigeait une équipe de policiers lors d'une intervention contre un combat de coqs illégal et a ramassé l'un des coqs. L'éperon métallique attaché à la patte du coq a traversé sa cuisse gauche, lacérant son artère fémorale, a déclaré Arnel Apud, directeur de la police provinciale.

Six suspects organisant le combat ont été arrêtés lors du raid, a déclaré M. Apud.

Les combats de coqs sont populaires aux Philippines, où il existe des combats organisés légalement.