Une malveillance hospitalière, la deuxième en deux jours en Argentine, a failli côuter la vie à une prématurée


BUENOS AIRES Une fillette prématurée qui avait été donnée pour morte à sa naissance a été découverte vivante dans la morgue d'un hôpital public des environs de Buenos Aires. Le bébé a été repéré par un employé qui avait entendu pleurer l'enfant. Il a alors prévenu les médecins.

La fillette, restée à peine six mois dans le ventre de sa mère, pèse 650 grammes. Elle a passé mercredi plus de trois heures à l'intérieur d'une chambre froide de la morgue de l'hôpital Monte Grande, à 35 kilomètres de la capitale argentine, a indiqué jeudi l'employé qui l'a retrouvée.

Ce dernier a expliqué qu'il s'était rendu à la morgue pour y déposer un cadavre quand il a entendu une "plainte" similaire à celle "d'un chat" et qui provenait de l'intérieur de la chambre froide de l'endroit.

"Après, j'ai entendu comme des pleurs et je me suis retrouvé avec la petite qui était en train de bouger les mains", a-t-il ajouté.

Jorge, le père du nouveau-né, a précisé que sa fille "avait déjà un acte de décès, mais qu'après avoir été retrouvée vivante, elle avait été placée dans un incubateur pour qu'elle puisse récupérer".

L'incident a été rendu public, un jour après que la famille d'un homme de 71 ans a dénoncé le cas de leur proche, qui avait également été annoncé par erreur comme mort dans un centre de soins privé de la périphérie de Buenos Aires.

L'homme aurait assisté à sa propre cérémonie funèbre si un brancardier ne s'était pas rendu compte qu'il respirait encore.