Faits divers

L'ex-colonel Laurent Nubaha est mort. Une instruction est ouverte, son décès pourrait être suspect


BRUXELLES Le procès des 10 paras ne cesse de rebondir depuis son ouverture.

Ce week-end, nous avons appris le décès de Laurent Nubaha, un ex-colonel qui était attendu à la cour d'assises de Bruxelles pour venir témoigner.

Ce témoin attendu le 30 mai devant la cour d'assises était capital. On sait en effet que cet ex-colonel rwandais dirigeait le camp Kigali en avril 1994 lorsque les 10 Casques bleus belges ont été emmenés pour y être massacrés.

Son témoignage était donc important pour le procès, mais surtout crucial pour la défense de l'accusé, le major rwandais Bernard Ntuyahaga. Son avocat, Me Luc De Temmerman, avait en effet présenté à la cour et aux jurés Laurent Nubaha comme étant un témoin clef pour ce procès. C'est en effet Me De Temmerman qui avait ramené l'ex-colonel du Congo vers la Belgique pour le faire témoigner.

On sait que Laurent Nubaha est arrivé en Belgique le 20 avril dernier. Toutefois, son état de santé n'était guère rassurant.

Cependant, il a eu le temps d'être entendu par la police où il avait tenu des propos accablants pour Bernard Ntuyahaga.

Mais par la suite, ce fameux témoin avait envoyé un courrier à la cour, laissant entendre que cette déclaration lui avait été volée par les enquêteurs...

Par la suite, son état de santé s'était dégradé et il avait été admis à l'hôpital le 4 mai. Le monde médical parlait alors d'ennuis de santé liés à l'alcool.

Hier, le parquet de Bruxelles a toutefois annoncé qu'une instruction était ouverte et qu'une autopsie allait être ordonnée (et probablement réalisée en début de semaine) afin de déterminer les causes du décès. Soit naturel, soit lié à un empoisonnement.



© La Dernière Heure 2007