La disparition de Théo Hayez, dans la nuit du 31 mai dernier en Australie, continue de faire parler malgré l'arrêt des recherches actives de la police depuis le 16 septembre.

Dans le podcast "The Lighthouse" du journal australien The Australian, David Murray a apporté de nouveaux éléments de son enquête. Le journaliste, qui mène ses recherches à la demande de la famille du jeune Belge, s'est penché sur les données de géo-localisation pour déterminer son parcours ce soir-là. Celles-ci révèlent que Théo Hayez, sous l'emprise de l'alcool, se serait d'abord perdu. Il aurait ensuite passé quelques minutes près d'un camp de SDF. Mais selon l'enquêteur, il ne serait pas venu à cet endroit seul en pleine nuit, et qu'il devait donc être accompagné. 

Un élément, selon lui, pourrait peut-être assembler les pièces du puzzle. Le 5 juillet, un bénévole est tombé dans cette zone sur un "vagabond, un homme grand, au cheveux sauvages et à la barbe brune", dans un abri bien aménagé et lui permettant de se cacher. Le lendemain, un groupe d'une vingtaine d'enquêteurs se sont rendus sur place, mais l'homme avait disparu et est, depuis, introuvable. 

Pour les enquêteurs, il n'est pas exclu que ce SDF puisse en savoir davantage dans cette affaire. Ils espèrent le retrouver le plus rapidement possible.