L'individu avait causé des nuisances parce qu'on ne lui avait pas adressé la parole en français dans un bar. Le parquet a requis une peine de travaux d'intérêt général. La police d'Ostende avait été appelée le 24 juin 2020 pour des troubles causés par un client dans un bar. Ce dernier, apparemment sous l'influence de l'alcool ou de stupéfiants, avait été expulsé de l'établissement par le personnel, mais continuait de se comporter de manière agressive et ne s'était pas calmé à l'arrivée des forces de l'ordre, en venant même à piétiner un agent.

L'individu avait reconnu les faits lors de son interrogatoire, mais avait rejeté la faute sur le gérant de l'établissement, à qui il reprochait d'avoir parlé néerlandais alors qu'il ne comprend pas cette langue. Le parquet avait proposé un règlement à l'amiable de 150 euros, qui n'a jamais été versé.

Jeudi, le prévenu a déclaré n'avoir jamais reçu le règlement à l'amiable et a assuré qu'il était prêt à payer. Il a également accepté de faire des travaux d'intérêt général, bien qu'il ait affirmé qu'il n'avait pas réellement résisté lors de son arrestation. "Vous ne devriez pas être surpris que l'on parle le néerlandais à la Côte", lui a fait remarquer le président. "Au Portugal, je ne m'attends pas non plus à ce que l'on s'adresse à moi en néerlandais".

Le jugement est attendu pour le 3 février.