En six mois, près d'une centaine de cas d'abus sexuel au sein de l'organisation des Témoins de Jéhovah en Belgique ont été recensés par une association à l'écoute de victimes, rapporte Le Soir vendredi. L'organisation Reclaimed Voices collabore avec le Centre d'information et d'analyse sur les organisations sectaires nuisibles pour recenser les cas au sein de l'organisation des Témoins de Jéhovah en Belgique. Ce sont pas moins de 90 victimes qui ont déjà été comptabilisées.

Depuis de premières révélations en décembre 2018 et mars 2019 dans les médias, le parquet fédéral a ouvert une enquête. Des perquisitions ont été menées au siège central des Témoins de Jéhovah à Kraainem à la fin du mois d'avril, mais le parquet ne communique pas sur l'avancement du dossier.

L'organisation se veut collaborante avec la justice, assure le porte-parole des Témoins de Jéhovah en Belgique.

En Belgique, les Témoins de Jéhovah disent avoir 25.000 membres, Reclaimed Voices s'attend à comptabiliser en bout de compte 200 à 250 victimes d'abus.

"Certaines personnes viennent pour plusieurs victimes", explique Patrick Haeck, ex-témoin de Jéhovah et coordinateur de l'association, "comme des parents qui nous disent que leurs trois ou quatre enfants ont été abusés".

Lorsqu'elles font toujours partie des Témoins de Jéhovah, les personnes qui contactent Reclaimed Voices expriment une peur immense de se confier. "Pour la plupart des victimes, cela fait 10 ou 15 ans que les abus ont eu lieu", raconte encore M. Haeck.