Faits divers Pour la première fois, Europol publie une liste des 21 grandes criminelles en cavale.

Pourquoi n’y aurait-il que des criminels Most Wanted hommes ? Pourquoi pas une liste des criminelles en fuite les plus recherchées ? Depuis ce matin, Europol, l’agence européenne de police criminelle d’ailleurs dirigée par une femme, la Belge Catherine De Bolle, publie sur son site, la liste de 21 fugitives most wanted. Il s’agit d’une première. Et parmi les 21, une Belge : Hilde Van Acker !

Chaque pays membre d’Europol a pu proposer un nom. La Belgique n’a pas dû chercher longtemps tant cette Van Acker s’imposait, malgré son visage d’ange. Vingt-trois ans que la justice essaie de les coincer, son compagnon Jean-Claude Lacote et elle ! En 1996, le couple aurait assassiné sur la côte belge l’homme d’affaires britannique Marcus John Mitchell dont le corps fut retrouvé le 23 mai dans un bois, au Coq, exécuté de deux balles de 9 mm dans la tête.

Les enquêteurs ont vite appris que la victime était en contact d’affaire avec ce Lacote, un escroc de haut vol patenté. Mitchell a été vu la dernière fois à Knokke avec la femme de Lacote, cette Hilde Van Acker qui l’aurait entraîné dans le bois où Lacote devait l’attendre. Le temps pour la justice belge d’obtenir des preuves, Van Acker et Lacote avaient fui en Afrique du Sud pour s’installer à Johannesbourg dans une villa à un million de dollars. Jean-Claude Lacote était devenu réalisateur de téléréalité.

Il fut arrêté, la Belgique demandant l’extradition ; ce qui suit est fabuleux. Laissée libre, Hilde Van Acker est parvenue à le libérer en se faisant passer pour une policière chargée de l’extraire de prison pour qu’il soit entendu par le juge d’instruction. Le directeur de la prison eut bien sûr des doutes mais la Belge, qui y avait pensé, avait préparé une fausse apostille mentionnant le numéro du juge. Le directeur téléphona. Au bout du fil, un complice, qui attendait à l’hôtel, répondit que tout était en ordre. Personne depuis lors n’a revu le couple qui ne se présenta bien sûr pas en 2011 au procès de l’assassinat au Coq de Marcus Mitchell, à l’issue duquel tous deux furent condamnés à perpétuité.

On pense que les deux sont toujours ensemble quelque part à l’étranger. C’est aussi l’avis, au FAST, cette fameuse équipe spécialisée de la police fédérale, du commissaire Martin Van Steenbrugge. "Ceux qui ont commis de tels crimes sont obligés de rester ensemble." Il sait d’expérience que les femmes se font coincer plus rapidement. "Un homme a moins de scrupule à abandonner sa femme et ses enfants. L’enfant, c’est le talon d’Achille des fugitives." Encore qu’il ne semble pas que Van Acker ait un ou des enfants. Du sang-froid, en revanche, à revendre à voir la façon dont elle a procédé pour faire évader Lacote.

Les enquêteurs ont beaucoup d’espoir. "Un seul témoignage suffit : le bon." Depuis qu’Europol publie sa liste des most wanted européens, 21 criminels recherchés ont déjà été arrêtés, tous des hommes.