La jeune s'était rendue mercredi à l'hôpital. Elle présentait des blessures de nature gynécologique.
Ses propos confus ont poussé les médecins à appeler la police, qui a retrouvé à son domicile le cadavre d'un bébé. La mère a été placée sous mandat d'arrêt par un juge d'instruction.