Faits divers L’auteur du meurtre de Leila, 51 ans, a été interpellé. Il refuse de s’exprimer.

Comme nous vous l’avons dévoilé en exclusivité sur DH.be ce jeudi, un meurtre a été commis la veille à Molenbeek. En fin de matinée, le corps d’une dame née en 1968 a été retrouvé rue du Korenbeek.

C’est le propriétaire de la victime qui a fait la découverte. Le corps de la dame, couvert de sang, se trouvait dans la salle de bain de l’appartement qu’elle occupait dans ce quartier réputé paisible de la commune de Molenbeek.

"Le parquet a été avisé et un médecin légiste est descendu sur place. Une instruction a été ouverte pour meurtre. Le corps de la dame présentait plusieurs coups de couteau", nous a précisé le magistrat et porte-parole du parquet Denis Goeman, confirmant ainsi nos informations. La DH a également appris également qu’un suspect, né en 1972, a pu être interpellé. Il a été auditionné dans la journée de jeudi par un juge d’instruction.

Toujours selon nos infos, il aurait entretenu une relation récente avec la victime. "Le mobile du crime n’est pas encore connu avec précision", ajouté Denis Goeman.

Selon nos infos, le meurtrier présumé, prénommé Abdelkader, était domicilié à une rue de l’appartement de la victime. Certains parlent d’une relation entre eux qui durait depuis deux mois. Mais l’info n’est pas confirmée. Interrogé par la police, le meurtrier présumé n’a pas voulu s’exprimer selon nos infos. Il a déclaré qu’il n’avait tout simplement rien à dire. De quoi compliquer le travail des enquêteurs.

La victime, Leila, 51 ans, était visiblement une dame sans histoire. D’après les premiers éléments de l’enquête, on semble toutefois s’orienter vers un drame de la jalousie. Abdelkader n’aurait pas supporté le comportement de sa victime et s’en serait pris à elle à l’aide d’un couteau. Il a poignardé sa victime à plusieurs reprises, jusqu’à laisser celle-ci inanimée au sol, dans la salle de bain, avant de prendre la fuite et d’être rapidement interpellé.