Selon des informations recueillies par les enquêteurs, le suspect était en possession de plusieurs armes possiblement interdites. Il avait par ailleurs déjà été reconnu coupable d'infractions similaires en 2007. Les forces de l'ordre ont donc décidé de perquisitionner son domicile situé à Vladslo, un quartier de Dixmude.

Les agents, accompagnés du Service d'enlèvement et de destruction d'engins explosifs (DOVO-SEDEE), y ont trouvé de grandes quantités d'armes de guerre comme des bombes et des grenades. "Nous avons rempli sept conteneurs d'un mètre cube à l'aide de deux camions", rapporte le parquet. Une enquête plus approfondie devra révéler si ces objets rentrent dans la catégorie des armes interdites.

Le suspect a affirmé que la plupart des munitions avaient été désactivées. "Le DOVO/SEDEE n'a cependant pas semblé tout à fait convaincu. Compte tenu du danger d'explosion, les marchandises ont été emmenées pour inspection et/ou destruction."