Une assistante maternelle de 38 ans a perdu sa licence la semaine dernière. La raison? Elle s'occuperait d'enfants sous substance de drogue selon HLN. Ce sont les voisins qui ont appelé la police en entendant des cris et de pleurs persistants mercredi dernier. Kind en Gezin, l'association des droits de l'enfant, a expliqué que des mesures avaient été prises directement après les incidents. "Vu la gravité de la situation, le permis de la nounou en question a été retiré avec effet immédiat."

Selon nos confrères, il existe de grandes chances que la nounou était sous cocaïne au moment des faits. Elle était dans un moment de grande confusion et devait s'occuper d'un bébé de huit mois et de deux enfants qui n'avaient pas encore trois ans. Le parquet de Furnes a confirmé l'ouverture d'une enquête pour usage de drogue et in rapport officiel a également été rédigé pour "une situation parentale problématique".

"Elle ne peut donc plus s'occuper des enfants. Nous avons décidé de ne pas attendre un procès dans ce dossier. Vu le rapport de la police qui est assez accablant, nous avons dû intervenir immédiatement", a estimé Nele Wouters, la porte parole de Kind en Gezin.

Pour un autre cas moins problématique, une procédure existe pour récupérer sa licence. "Pour cela, elle doit répondre à des conditions strictes. Comme avoir un casier judiciaire stricte ou montrer qu'elle dispose des compétences nécessaires pour assurer un travail de qualité", poursuit Nele Wouters. 

SL, le nom de la nounou faisait partie de la garderie 't Prutske à Dixmude. Sur leur page Facebook, elle a tenu à communiquer sur cette arrestation. "Son contrat a été automatiquement résilié ce mercredi. Nous restons en contact avec les parents impliqués et nous cherchons une autre personne compétente pour continuer la collaboration. Nous regrettons cette situation et nous voulons garder de la discrétion pour respecter les enfants ainsi que les parents impliqués."