De nombreux stages ont été annulés

VISÉ Si les pêcheurs sont touchés, les enfants et les commerçants ont également pâti de cette pollution. "De nombreux stages ont été annulés", souligne Christian Lamury. "Les commerçants ont également vu leur chiffre d'affaires diminuer vu que les pêcheurs ne peuvent plus jeter leurs lignes."

Afin de mettre en avant le problème, une lettre ouverte a été adressée au gouvernement. "Nous avons déjà reçu du soutien de toute la Belgique. Dernièrement, de nombreuses pétitions sont arrivées d'Anvers. Pour tous ceux qui souhaitent la signer, il suffit d'aller par exemple sur le site de la Maison wallonne de la pêche (www.maisondelapeche.be) et de remplir le formulaire. Des explications sont également disponibles sur notre site www.fpbml.be, via notre forum auquel il faut s'inscrire. Plus nous serons nombreux à signer, plus le gouvernement sera conscient du problème !"



© La Dernière Heure 2007