Une gardienne a été prise en otage par un détenu lors de la promenade. La gardienne a été menacée vers 14h20 par son preneur d'otage au moyen d'un objet pointu. A ce moment, une vingtaine de détenus se trouvaient encore en promenade. Ils ont été reconduits à leur cellule et la police a installé dans la foulée un périmètre de sécurité.

Le preneur d'otage, Faton S., réclamait un hélicoptère ainsi que la libération de son père et de son frère, incarcérés à la suite de leur condamnation pour assassinat dans une autre prison.

Les unités spéciales de la police fédérale ont été dépêchées sur place. Après d'intenses négociations avec le preneur d'otage, la situation a pu être dénouée vers 18h00. Le détenu s'est rendu lui-même aux forces de l'ordre. La victime, en fonction depuis six mois, a été emmenée à l'hôpital pour un examen de routine.

Faton S. avait été condamné en octobre 2018 par la cour d'appel de Gand à 22 ans de prison pour sa participation à un assassinat. Son père et son frère avait chacun écopé, en tant que donneur d'ordre et exécutant, de 28 et de 26 ans de prison.

Faton S. sera présenté à un juge d'instruction pour prise d'otage.

"La prise d'otage à la prison de Bruges est terminée. Il n'y a pas eu de blessé physique", a confirmé la direction générale des Établissements pénitentiaires, mercredi soir dans un communiqué. La gardienne impliquée recevra une assistance psychologique.