Les bourreaux de Valentin Vermeersch se rejettent la responsabilité du meurtre.

Les quatre majeurs incarcérés dans le cadre de la mort de Valentin Vermeersch ont été présentés vendredi à la chambre du conseil de Huy. Le mineur qui a lui aussi été arrêté est toujours en IPPJ.

Les avocats de ces quatre jeunes majeurs, trois garçons et une fille, qui sont inculpés de torture et de meurtre, n’ont pas demandé la remise en liberté. "Le dossier évolue bien. Il n’y a pas à ce stade de changement dans les inculpations", explique Pascal Rodijns, l’avocat de Dorian.

Les quatre jeunes qui ont déjà été entendus deux fois par les enquêteurs et une fois par le juge d’instruction admettent une participation mais tentent de minimiser les faits les plus graves. "Il y a des réauditions qui vont dans des sens divers", explique Adrien Croisier, l’avocat d’Alexandre. "On constate que l’on n’est pas assez loin dans l’enquête. Alexandre a été présenté comme le principal protagoniste. C’est faux. Son rôle ne peut pas être présenté comme étant plus important que les autres", poursuit l’avocat.

Les protagonistes seront de nouveau entendus durant la première semaine de juin. Ensuite, durant la deuxième quinzaine de juin, une reconstitution sera organisée.

Les avocats attendent beaucoup de cette reconstitution : elle devrait permettre de comprendre qui a posé quel geste. "En dehors des implications respectives, avant même de parler des rôles, l’enjeu est de comprendre comment cette dynamique de groupe s’est enclenchée", explique Adrien Croisier.

Les quatre jeunes seront de nouveau présentés à la chambre du conseil dans un mois.