L'attention est surtout portée sur les bandes organisées, le trafic de drogue et le trafic d'êtres humains. Vingt-sept zones de police, la douane, l'administration fiscale flamande et le service immigration participent. Des agents de police français et néerlandais ont aussi pris part à l'opération. L'objectif est de contrôler des centaines de véhicules à l'aide de nombreux points de contrôles fixes installés aux entrées et sorties d'autoroutes, de patrouilles mobiles, de caméras de surveillance ainsi que d'une surveillance aérienne.