Ce dimanche, Vincent Van Quickenborne (Open VLD) a annoncé qu'à partir du 1er janvier, les voleurs de vélos se verraient immédiatement sanctionnés d'une transaction immédiate de 250 euros, relate Sudinfo. Cette décision a été motivée par l'efficacité du système d'amendes mis en place durant la crise sanitaire.

Dès qu'un policier voyait un citoyen en effraction - s'il ne portait pas le masque quand c'était obligatoire, par exemple-, ce dernier devait payer sur le champ la somme de 250 euros. Les transactions se faisaient via QR Code ou par Bancontact.

Mais le ministre de la Justice ne veut pas réserver ce sort qu'aux vols de vélos. D'autres délits mineurs comme les vols à l’étalage, vols simples, petits faits de drogue, etc. sont aussi concernés par ce nouveau modus operandi.