Faits divers Le tribunal a diffusé des images et vidéos illustrant le quotidien des Belges dans une luxueuse villa syrienne à Alep.

Les images pourraient évoquer des souvenirs de vacances au soleil, auprès d’une piscine à l’eau cristalline, le long d’allées marbrées et ombragées. Si l’on voulait bien omettre la présence des treillis et des kalachnikovs…

Hier matin, lors du procès de la filière djihadiste qui réunit 31 prévenus devant le tribunal correctionnel de Bruxelles, la procureure fédérale Paule Somers a fait diffuser un grand nombre de photos et vidéos du quotidien des djihadistes belges en Syrie, datant de février 2013, à une époque où l’opinion publique avait une vision bien différente des départs au Proche-Orient.

Découvrez la suite de cet article dans notre "Edition abonnés" (à partir de 4,83 euros par mois).