Faits divers

L’homme d’affaires belge était en litige après un prêt de 1,5 million d’euros pour lui permettre d’acheter un château-vignoble.

Il est réellement exceptionnel qu’un client d’une banque obtienne gain de cause, en justice, contre celle-ci.

Pour Siegfried Marcolini, la procédure a duré huit ans.

L’homme d’affaires a dû s’adresser à un grand cabinet d’avocats, le cabinet Lallemand, Legros et Joyn, et vaincre bien des obstacles, dont celui de la langue puisque le siège de la banque se trouve en effet en Flandre.

L’histoire est peu banale.

Elle tourne autour de l’achat d’un château-vignoble, (...)