C’est la question que Farid a posée à deux jeunes femmes qui se trouvaient, vendredi soir, rue de Boncelles à Seraing. Les deux demoiselles étaient arrêtées devant une friterie lorsqu’il s’est approché d’elles et qu’il leur a fait cette proposition pour le moins surprenante. Sans grande surprise, les deux copines ont refusé. Ce qui l’a, manifestement, énervé !

Farid rentrait chez lui après avoir fêté la victoire des Diables Rouges. On ignore ce qui a bien pu lui passer par la tête mais, le moins que l’on puisse écrire, c’est qu’il ne fut pas fort inspiré…

Face au refus des jeunes femmes, Farid a saisi le GSM de l’une d’elles. La seconde a alors exigé qu’il restitue ce qui ne lui appartenait pas. Ce qui n’a guère convaincu ce Sérésien puisqu’il l’a aussitôt menacée de mort tout en exhibant un couteau à cran d’arrêt. Il a ensuite arraché le sac à main de l’une des deux jeunes femmes et a pris la fuite.

Les victimes sont ensuite entrées dans un café, où elles ont raconté leur mésaventure. Apparemment, parmi les clients, on savait de qui il s’agissait. L’un d’eux l’a retrouvé et est parvenu à le persuader de rendre une partie des objets volés. Comme on le connaissait dans le quartier, il ne fut pas difficile d’indiquer à la police où le trouver…

C’est ainsi que Farid fut interpellé à son domicile. L’intéressé, âgé de 44 ans, était déjà connu de la justice. En juillet dernier, pour vol, il avait écopé d’une peine de travail. Un mois plus tard, il s’était à nouveau fait pincer pour vol et avait été libéré sous conditions par le juge d’instruction.

Ce samedi, le parquet de Liège l’a à nouveau mis à la disposition du juge d’instruction en demandant qu’un mandat d’arrêt soit décerné à son encontre.