Afghanistan: les bavures se multiplient

P.D-D.
Afghanistan: les bavures se multiplient
©EPA

Les raids US sont entrés dans leur quatrième semaine

KABOUL Trois semaines après avoir lancé de violents raids aériens sur l’Afghanistan en représailles aux attentats du 11 septembre contre les villes de New York et de Washington, les Etats-Unis ont poursuivi dimanche leur riposte, larguant pour la première fois dix bombes sur les positions des taliban dans le nord-est du pays.
Mais cette énième journée d’opérations militaires a aussi été marquée par l’annonce de nouvelles bavures attribuées à l’aviation américaine. Au moins 13 civils ont été tués et plusieurs autres blessés dimanche dans le nord et l’est de Kaboul, selon des témoins. La veille déjà, des frappes apparemment accidentelles auraient fait au moins huit ou neuf morts et une dizaine de blessés, dans trois villages, dont deux en territoire contrôlé par l’opposition afghane au nord de la capitale.
“Le monde entier est responsable de cette tragédie. Pourquoi ne prennent-ils pas une décision pour mettre un terme à cela?”, a dénoncé la mère des victimes de Qalaye Khatir, un quartier de Kaboul où sept enfants ont été tués, tandis que les cadavres étaient extraits des décombres de sa maison.
Des corps mutilés, dont un cadavre décapité, ont également été vus dimanche par un correspondant de l’AFP tandis qu’un père de famille de 45 ans tenait son bébé mort dans les bras et sanglotait sans pouvoir s’arrêter. “J’ai entendu le bruit de l’avion et je suis sorti voir de quel côté il se dirigeait. Soudain, il a bombardé notre maison”, a raconté Ahib Dad. “J’ai perdu deux de mes enfants, deux autres sont à l’hôpital avec ma femme. J’ai perdu ma maison. Mon seul espoir maintenant, c’est Dieu”, a-t-il déclaré.
Selon le ministre de l’Information des taliban, Amir Khan Muttaqi, les raids en représailles aux attentats antiaméricains du 11 septembre ont été particulièrement intenses ces dernières 24 heures au nord de Kaboul. Il a toutefois déclaré à Reuters que les pertes étaient minimes sur la ligne de front, où les taliban affrontent l’opposition de l’Alliance du Nord.
Alors que l’aviation américaine bombardait des positions des taliban dans le nord-est du pays, les chars de l’opposition armée ont tiré de leur côté sur d’autres positions des taliban à proximité.
Les Etats-Unis avaient mené samedi leurs bombardements les plus violents sur la capitale et les fronts au nord de Kaboul et dans le nord de l’Afghanistan.
Cette campagne n’a toutefois pas réussi à briser la résistance des taliban qui ont encore fait usage de canons antiaériens et ont renouvelé leur défi aux Etats-Unis (voir ci-dessous). Le front a été extrêmement calme ces derniers jours et ces premiers raids américains pourraient laisser présager une offensive de l’Alliance destinée à repousser les taliban vers le Sud.
Préparant son opinion publique à l’intervention des forces terrestres britanniques dans la campagne militaire américaine en Afghanistan, Londres a rappelé dimanche que cette guerre “pourrait durer indéfiniment”. Mais le ministre des Affaires étrangères Jack Straw a également précisé qu’une pause pendant le mois du ramadan qui commence le 17 novembre “était envisagée”.

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be