Des milliers de combattants sur le sentier de la guerre

Des milliers de Pakistanais prêts à défendre le régime taliban

PESHAWAR Des milliers de guerriers des tribus pakistanaises campaient dimanche à la frontière afghane, attendant de se joindre au Djihad (guerre sainte) contre les Etats-Unis, alors que d'autres militants bloquaient la route de la soie qui mène à la Chine pour protester contre les raids américains sur l'Afghanistan voisin.

Un convoi d'hommes en armes de l'ethnie pachtoune, composé d'une centaine de véhicules, a passé la nuit dans la localité de Mahmoond Kot, dans la région tribale de Bajaur, au nord de Peshawar, où ils `attendent un signe des taliban ´ pour se joindre au Djihad.

Dans l'extrême nord du Pakistan, des militants armés empêchaient des centaines de véhicules de circuler, bloquant la Karakoram Highway et menaçant de faire sauter tout véhicule qui forcerait leur barrage. A la frontière afghane, les Pachtounes sont conduits par Soofi Mohammad, chef du Tehreek Nifaz-e-Sharia Mohammadi (TNSM - Mouvement pour la stricte application du code islamique), selon le ministère de l'Intérieur.

Ces hommes qui seraient au nombre de 10.000 selon un de leurs porte-parole, environ 6.000 selon d'autres estimations étaient armés de lance-roquettes, de fusils d'assaut, d'épées et de haches.

Des troupes paramilitaires ont été déployées près de la frontière et le gouverneur de la province de la Frontière du Nord-Ouest a déclaré lors d'une réunion d'élus locaux que les volontaires du Djihad ne seraient pas arrêtés s'ils tentaient de forcer le passage de la frontière.
Les sentiments pro-taliban sont profonds dans les régions tribales semi-autonomes qui bordent la frontière afghane.

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be