Le Népal s'enlise jour après jour

Pas de négociations avec les rebelles

KATMANDOU L'armée népalaise a lancé une vaste offensive contre les rebelles maoïstes hostiles à la monarchie, les traquant sans relâche dans les maisons et les hôtels du pays, ont annoncé samedi la radio et des représentants des autorités.

Au moins 17 maoïstes ont été arrêtés et des armes ont été saisies dans les contreforts de l'Himalaya (Est), où les rebelles comptent plusieurs caches, ont ajouté les autorités.

Les forces de l'ordre ont également procédé à l'arrestation d'une vingtaine de journalistes, d'éditeurs, et fermé plusieurs publications maoïstes, a annoncé vendredi le département d'Etat américain.

Ces arrestations surviennent dans le cadre de la répression lancée le week-end dernier contre les rebelles et leurs sympathisants.

Un homme souçonnné de soutenir les maoïstes a été arrêté dans un hôtel de Syngja, bastion rebelle dans le centre du pays.

Plusieurs autres ont été arrêtés dans la circonscription d'Himla, a indiqué un représentant des autorités, précisant qu'ils étaient `en tenue de combat et en possession d'armes.´ L'armée, qui lance une offensive de ce type pour la première fois depuis le début de l'insurrection en 1996, a empêché des rebelles d'envahir un poste de police à Kavre (Centre).

Le Premier mininstre Sher Bahabur Deuba a promis de venir à bout de la rebellion et repoussé toute idée de négociations avec les rebelles.

Au moins 200 morts en une semaine

Ces derniers ont lancé cette semaine une série d'attaques spectaculaires contre l'armée et des installations gouvernementales dans l'ouest et l'est du royaume himalayen, amenant le roi Gyanendra à proclamer l'état d'urgence.

Le journal Kantipur écrit samedi que l'armée a encerclé plusieurs dirigeants maoïstes dans la région de Rolpa, berceau de la rébellion. Un responsable des autorités à Katmandou a indiqué ne pas avoir reçu d'informations sur cette zone.

Le gouvernement a décidé de fournir à l'armée des hélicoptères privés afin de traquer les rebelles dans les cavernes et les forêts denses où ils se cachent.

Le Népal, qui n'a pas d'armée de l'air, a aussi demandé à son voisin indien de lui fournir des renforts.

La rébellion maoïste a fait quelque 2.000 morts depuis 1996.

Les insurgés, qui ont intensifié leurs attaques depuis le massacre de la famille royale en juin, ont accepté un cessez-le-feu assorti de négociations le mois suivant.

Ils se sont retirés des discussions la semaine dernière après le rejet par le gouvernement de leur appel à un changement de Constitution.

Les combats entre les forces de l'ordre et les rebelles, qui s'inspirent du Sentier lumineux péruvien, ont fait au moins 200 morts et des dizaines de blessés, a indiqué vendredi le Comité international de la Croix-Rouge, citant des sources locales.

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be