L'Irak après l'Afghanistan!

H. Le.
L'Irak après l'Afghanistan!
©EPA

Les anciens Premiers ministres israéliens Barak et Netanyahou pensent que la paix est impossible avec Arafat

TEL-AVIV Les deux derniers Premiers ministres israéliens sortants, le travailliste Ehud Barak (1999-2001) et l'homme du Likoud (droite) Binyamin Netanyahou étaient réunis mardi au nord de Tel-Aviv dans le cadre d'une conférencequi réunissait les principaux responsables et spécialistes en stratégie israéliens.
Les deux hommes, adversaires politiques acharnés, ont parlé d'une même voix lorsqu'ils ont évoqué la crise actuelle auy Proche-Orient et l'éventuelle étape ultérieure de la lutte internationale contre le terrorisme que mènent actuellement les Etats-Unis.
Sur le Proche-Orient, ils ont affirmé qu'aucune paix n'était envisageable tant qu'Arat demeure à la tête de l'Autorité palestinienne.
`Il ne reconnaît ni le droit à le droit à l'existence de l'Etat d'Israël, ni l'existence du peuple juif´, a expliqué Ehud Barak. `Au bout du compte, nous n'avons pas d'autre choix que de faire tomber le régime de l'Autorité palestinienne´, a poursuivi Binyamin Netanyahou.
Même unité de ton, lorsqu'il s'agit d'envisager la suite de la guerre contre le terrorisme. Pour les deux hommes, les Etats-Unis n'auront d'autre choix que de s'en prendre à l'Irak `même s'ils devaient s'en prendre d'abord à d'autres cibles´, a martelé M. Netanyahou, citant nommément la Somalie et le Soudan.
`Il n'y a aucun moyen d'éviter la confrontation avec l'Irak, ajoutait M. Barak en poursuivant: Il n'y a aucune possibilité de nouvel ordre mondial stable si, à la fin de cette guerre, Saddam Hussein est encore en place, comme si rien ne s'était passé.´

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be