Europe: la mécanique des salaires fous!

Stéphane Tassin
Europe: la mécanique des salaires fous!
©REPORTERS

La rémunération mensuelle brute de base d’un fonctionnaire européen est inférieure à ce qu’il touche réellement

Le salaire moyen des Belges : 2. 837 €

NAMUR Les salaires des fonctionnaires européens font partie de ces légendes urbaines que la plupart des gens aiment se raconter. De légende, en fait, il n’en est presque rien. Si on peut quand même admettre que depuis 2004 et la réforme du statut de fonctionnaire, les chiffres ne sont plus aussi scandaleux que par le passé, les salaires attribués laissent parfois songeur. D’autant que ceux qui sont arrivés avant 2004 conservent bien évidemment tous leurs acquis.

Un directeur (grade A16), soit le plus haut grade de la fonction publique européenne, touchera en brut près de 16.000 €, et le poste le plus bas : près de 2.300 € (technicien de surface, maintenance, etc.).

Il y a quand même une chose importante à préciser. Le net qui sera touché par les fonctionnaires européens sera en effet supérieur à ce montant brut. Si, si, vous lisez bien. En fait, un fonctionnaire qui vit hors de son pays, un Espagnol installé à Bruxelles ou un Belge installé dans un autre pays de l’Europe des 27 pour le compte de la commission, perçoit en plus de son salaire une indemnité de dépaysement de 16 % de son traitement de base.

D’autres allocations sont également prévues en fonction de la situation familiale. À savoir une allocation de foyer (5 % du traitement), une allocation pour enfant à charge (entre 260,96 € et 313,34 €), une allocation scolaire et une allocation préscolaire. Tout cela constitue les allocations familiales.

Le fonctionnaire européen a droit également à une assurance-maladie qui rembourse les frais médicaux au taux de 80 % pour la plupart des actes et traitements. Ils sont également couverts par une assurance accident et une assurance contre les maladies survenues dans leur milieu professionnel.

Les fonctionnaires européens ne touchent pas de treizième mois ni de prime de vacances. Cependant, les frais inhérents à un retour dans leur pays d’origine pour une période de vacances sur l’année sont pris en charge par l’Europe. À sa pension, il touchera 70 % de sa dernière rémunération.



© La Dernière Heure 2009

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be