UE-USA: "Entre partenaires, on n'espionne pas!"

La commissaire européenne à la Justice Viviane Reding a assuré dimanche qu'"entre partenaires, on n'espionne pas" et mis Washington en garde contre de possibles conséquences sur la négociation d'un accord de libre-échange.

AFP
UE-USA: "Entre partenaires, on n'espionne pas!"
©Reporters

La commissaire européenne à la Justice Viviane Reding a assuré dimanche qu'"entre partenaires, on n'espionne pas" et mis Washington en garde contre de possibles conséquences sur la négociation d'un accord de libre-échange si le doute n'était pas levé sur les allégations d'espionnage par les Etats-Unis. "Entre partenaires, on n'espionne pas! On ne peut pas négocier sur un grand marché transatlantique s'il y a le moindre doute que nos partenaires ciblent des écoutes vers les bureaux des négociateurs européens", a déclaré lors d'une rencontre avec des citoyens au Luxembourg la commissaire européenne, dont les propos ont été rapporté par sa porte-parole. "Les Américains devraient éliminer ces doutes très rapidement", a-t-elle ajouté. 

Elle s'exprimait à la suite de nouvelles allégations dans l'hebdomadaire allemand Der Spiegel, attribuées au fugitif américain Edward Snowden, selon lesquelles Washington a espionné les bureaux de l'UE à Bruxelles et la mission diplomatique de l'UE à Washington et celle auprès des Nations unies. La Commission européenne avait assuré plus tôt dans la journée avoir immédiatement "mis (les Américains) face aux informations de presse" et expliqué que ceux-ci "vérifiaient l'exactitude des informations" et promis qu'ils "reviendraient" vers Bruxelles, selon une porte-parole de l'exécutif européen. L'Allemagne et la France ont également réclamé dimanche des explications à Washington. 

Sur le même sujet

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be