C'est l’heure du bilan pour Donald Trump: “Certains disent que s’il se lève de mauvaise humeur, il est capable de déclencher une guerre”

Le président voulait mettre les USA à l’avant-plan. Il les a isolés sur la scène internationale.

En Belgique, l’homme est perçu comme un dirigeant autoritaire, hautain, égoïste et sans sens du compromis. Aux USA, le personnage est plus clivant. "Alors que l’on a, en Europe, une vision très pro-démocrate...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité