L'ambassadeur russe auprès de l'UE dément une attaque en Ukraine: "Les guerres en Europe débutent rarement un mercredi"

L'ambassadeur russe auprès de l'Union européenne, Vladimir Chizhov, a rejeté les avertissements américains d'une probable attaque russe en Ukraine mercredi.

DPA
L'ambassadeur russe auprès de l'UE dément une attaque en Ukraine: "Les guerres en Europe débutent rarement un mercredi"
©AFP

"En ce qui concerne la Russie, je peux vous assurer qu'il n'y aura pas d'attaque mercredi. Il n'y aura pas d'escalade dans la semaine à venir non plus, ou la semaine d'après, ou dans le courant du mois prochain", a assuré M. Chizhov dans une déclaration publiée mercredi dans le quotidien allemand Die Welt. "Les guerres en Europe débutent rarement un mercredi", a-t-il ajouté.

Le gouvernement américain a annoncé qu'il considérait une incursion russe en Ukraine possible avant la fin des Jeux olympiques d'hiver en Chine dimanche.

Les USA et ses alliés de l'Otan estiment que la Russie prépare une nouvelle attaque en Ukraine, après l'annexion de la Crimée en 2014, des accusations que Moscou rejette.

M. Chizhov a condamné les remarques américaines: "Quand vous formulez de telles allégations - en particulier de très graves envers la Russie - vous avez aussi la responsabilité de fournir des preuves. Sinon c'est de la calomnie". "Alors où sont les preuves?", a-t-il ajouté.

L'ambassadeur a enjoint l'Occident de prendre les inquiétudes sécuritaires russes avec sérieux.

"Quand vos partenaires écoutent finalement nos inquiétudes légitimes, un processus de détente ne prend pas trop de temps à se mettre en place. Ce serait dans les intérêts de tous les Européens de Lisbonne à Vladivostok, mais aussi de toutes les autres nations du globe".

Le Kremlin a demandé à l'Otan de restreindre ses activités à l'est de l'Europe et de promettre de ne pas intégrer d'autres anciennes républiques soviétiques -comme l'Ukraine - en tant que nouveaux membres de l'alliance. Moscou a aussi demandé une interdiction de déploiement d'armement, dont des missiles de la défense américaine, le long des frontières russes.

L'ambassadeur russe à Rome, Sergey Razov , a aussi fait part de l'intention de la Russie de continuer les pourparlers sur ces garanties de sécurité, lors d'un entretien accordé à la RAI.

"Les dirigeants des pays occidentaux, dont le chancelier allemand Olaf Scholz, ont affirmé que l'accession de l'Ukraine à l'Otan n'est pas pour tout de suite. Mais que va-t-il se passer demain ou après? Il n'y a aucune garantie et c'est pourquoi la Russie va continuer à discuter de ces sujets, qui sont une priorité pour la Russie", a fait valoir le diplomate.

Il a ajouté que "les prédictions au sujet de scénarios de guerre sont exacerbées délibérément et pour certaines raisons".

Il a pointé que la Russie organisait des manœuvres annuelles dans ces mêmes régions. Il a aussi assuré qu'il n'y avait pas d'aspect politique à la livraison de gaz et que les opérateurs en Italie et en Russie les géraient sur base d'accords commerciaux.

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be