La prise de la centrale nucléaire par les Russes ne doit pas faire craindre un Tchernobyl bis: "C’est farfelu, Poutine ne pratique pas la politique de la terre brûlée"

Le professeur Michel Liégeois juge peu probable la menace nucléaire russe.

.
©AP
La centrale nucléaire de Tchernobyl suscite une vive inquiétude depuis qu'elle est passée, jeudi, aux mains des Russes. Vendredi matin, le département ukrainien pour les questions de sécurité des installations...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité